Blog voyage épistolaire
Voyage sans avion

Cher ami, cher lecteur,

Je suis heureuse aujourd’hui de t’annoncer que je pars dans deux semaines pour un grand voyage.

Le 1er juillet, Léo et moi partons réaliser l’un de nos rêves. Nous relions Lyon à Pékin, sans prendre l’avion.

Nous allons de Lyon à Saint Pétersbourg en auto-stop. Les étapes devraient être : Colmar, Prague, Cracovie, Varsovie, Vilnius, Riga et Tallinn. Nous allons de Saint Pétersbourg à Pékin en train. Les étapes seront Moscou, le lac Baïkal et la Mongolie. Nous parcourrons la Mongolie indépendamment, à moto.

Le voyage durera deux mois, du 1er juillet au 30 août 2018. Le 30 août, nous rentrerons en avion. Je travaille le 31.

J’ai rêvé ce voyage des années durant. Je me souviens que Léo et moi en parlions déjà par messages alors qu’il était encore en Grèce et que nous nous connaissions à peine.

Le trajet jusqu’en Russie sera notre plus long trajet en auto-stop. 3330 kilomètres. Grands adeptes de ce mode de déplacement pour nos voyages, il nous permet de rencontrer des personnes avec qui nous n’aurions jamais pu échanger dans un autre contexte. Après plus de 13 000 kilomètres parcourus sur le pouce, je n’ai que de belles rencontres en mémoire. Et j’ai hâte de faire celles qui nous attendent sur la route pour Saint Pétersbourg.

Le trajet du transsibérien et transmongol est mythique. C’est un rêve de voyageur ! Nous allons traverser d’Ouest en Est le plus grand pays du monde. Nous partagerons un wagon de troisième classe avec une cinquantaine de russes, ne parlant probablement pas un mot d’anglais, et ce durant sept jours.

Le road trip à moto en Mongolie est un véritable défi que je me lance. Il paraît qu’il est compliqué de voyager en Mongolie sans agence. Nous nous lançons quand même. Je serai la pilote. Il faudra que j’arrive à gérer cette moto chargée d’un passager et de bagages sur des pistes. Une première. Quant à la mécanique, je ne doute pas que nous croiserons de bienveillants nomades en cas de pépin.

La fin de la route promet d’être déroutante. Les vertes steppes laisseront place aux rues animées de Pékin et à son lot d’aventures culinaires.

Et nous conclurons ce voyage sur l’une des sept merveilles du monde. Oui. Rien que ça.

Lyon Pékin sans avion
Ce voyage qui me fait tant rêver, je souhaite le partager. Raconter la route, raconter les rencontres, raconter les paysages, raconter les galères.

Comme pour chacun de mes voyages, je le raconterai ici : je publierai régulièrement des cartes postales sur les réseaux sociaux, pendant et après le voyage, partagerai le quotidien sur les stories Instagram, rédigerai plusieurs lettres à mon retour et publierai une ou plusieurs vidéos.

Mais ce voyage est particulier à mes yeux ; je souhaite aller plus loin.

Ainsi, j’ai un projet d’exposition qui mêlerait photographies et récits pour conter au mieux cette aventure entre Lyon et Pékin. Je t’en reparlerai à mon retour.

Je t’embrasse.

Léa

  PS : Rejoins-moi sur Instagram pour pouvoir suivre toute cette aventure !

Tu aimeras aussi lire :

Cet article a 4 commentaires

  1. Impressionnant et admirable !! Mais prenez bien soin de vous, car ce n’est pas une mince affaire !! Gros, gros bisous et soyez heureux !! Mamie Anne.

    1. Merci ! Et oui, nous resterons prudents ! 🙂 Bisous.

  2. Je vs souhaite un merveilleux voyage plein d’aventures inattendues, de superbes rencontres avec couchsurfing,sans oublier votre long périple à travers la Russie,la Mongolie en moto et enfin la Chine.Que de choses sublimes à partager et à ns raconter!Soyez prudents et bonne route à vsAmitîés!Christie

    1. Les belles rencontres ont bien commencé grâce à François et toi ! A très bientôt. Bons baisers depuis la route entre chez toi et Prague !

Laisser un commentaire

Fermer le menu