Blog voyage épistolaire

C’est la rentrée. Avant d’enfoncer la tête trop loin dans le guidon et d’en oublier les escapades estivales, regarde donc ta boîte aux lettres. Elle est pleine de cartes postales !

Dolomites, Italie

Madame l’inspectrice,

On ne se connait pas mais aujourd’hui, j’ai pensé à vous et je souhaitais vous envoyer cette carte postale. Elle n’est pas tout à fait comme les autres. Voyez-vous, devant ces lacs italiens des Dolomites qui essaient de paraître aussi parfaits que ceux canadiens, je me suis rendue compte dans mon reflet produit par ce miroir d’eau tellement lisse que la réalité semble inversée, que je faisais exactement comme eux en cherchant à entrer dans une image d’affiche d’une profession qui ne me convient plus. Voici donc la première carte postale de démission de notre Ministère. J’ai choisi de rester avec Trotamundo, mon nain au bonnet voyageur, dans cette région italienne à la nature incroyable, digne des illustrations d’albums que je lis tous les jours à mes élèves. Le silence vibrant de la nature montagnarde est ressourçant et permet de mieux être à l’écoute de son âme qu’une salle de classe chargée de cris aigus. 

Veuillez agréer, Madame l’Inspectrice, mes salutations les plus apaisées (sur fond sonore de sifflement de marmotte).

 Une enseignante en mutation géographique.
La World coolture

L’île Maurice

Chère Julie,

Toi qui aimes tant la randonnée, que tu aurais apprécié celle que je viens tout juste de faire ! Plantons le décor, tu es en vacances à l’île Maurice, si connue pour ses plages paradisiaques, mais tu as envie d’autre chose. En fait, tu souhaites tout simplement découvrir ce pays et son identité si particulière sous un autre angle que celui des eaux turquoises, certes magnifiques, mais blindées de touristes… J’ai trouvé ce qu’il te faut !

Aujourd’hui, je me suis rendue au Morne Brabant, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008. Une randonnée sportive certes – je peux t’assurer que mes gambettes ont été mises à rude épreuve – mais surtout une randonnée qui nous plonge dans l’histoire de ce pays sur fond d’esclavage. Je ne t’en dis pas plus, cette histoire il faut que tu la découvres toi-même en venant, et puis pour être honnête il serait dommage que tu loupes les charmes de notre adorable guide !

À bientôt.

Claire
The green geekette

 

Polynésie, France

Hey coucou,

Comme prévu, je t’envoie une petite carte postale d’un lieu magique, perdu en plein milieu de l’Océan Pacifique, l’atoll d’Aratika, en Polynésie française. Depuis que je suis arrivé en voyage ici, les paysages n’ont fait que me surprendre et c’est vraiment à la hauteur de ce que j’espérais. La Polynésie reste un des endroits au monde où j’ai vu les plus belles eaux. Tu hallucinerais de te baigner dans ces eaux turquoise, ces dégradés de bleus, ses aquariums naturels. C’est tout simplement magique.

J’ai eu un peu le temps de faire le tour des 5 archipels de la Polynésie et vraiment, il y aurait de quoi y rester des mois tellement le cadre est splendide. J’ai même eu la chance de me baigner et de nager avec les dauphins, baleines et tortues, la classe, non ? La Polynésie, c’est vraiment un décor de carte postale.

Bons baisers de Polynésie,

Sylvain
lesdeuxpiedsdehors.com

Chypre

Léa,

On te fait un petit coucou de Chypre où on a passé une semaine fantastique. À vrai dire je ne m’attendais pas à pouvoir faire autant de choses sur une si petite île. Et pourtant… On a visité la partie turque (au nord), très différente de la partie grecque (au sud) que nous avons également parcourue. On s’est baigné dans l’eau transparente. On a tenté le snorkeling… sans trop de succès. On a fait quelques balades et, finalement, on s’est un peu reposé à la plage. Bref, on te conseille cette destination qui est vraiment dépaysante et dans laquelle tu mangeras super bien !

Gros bisous.

Jessica & Nicolas
Nos carnets d’ailleurs

Asturies, Espagne

Je l’ai encore fait : j’ai échangé ma maison. Je l’ai échangée contre la magnificence d’accentuations naturelles bordées par les vagues et la joliesse d’un rythme espagnol différent. Doucement enivrée de cidre, d’esculentes délicatesses et d’un décor naturel qui n’a rien à envier aux beautés de ce monde, je t’écris cette carte pour te dire qu’ici, la vie coule doucement, au frais. Les Asturies surprennent. Envoûtent. Transportent. Je me retrouve tantôt en Nouvelle-Zélande, tantôt en Suisse, dans les hauteurs ou les pieds dans l’eau. À boire, à manger, à dormir, à écrire. À regarder mes enfants pousser et à laisser défiler le temps. Je retourne à la montagne, déjà, j’ai besoin de m’élever à nouveau.

À bientôt. Bises asturiennes xx

Bianca
La grande déroute

Château de Berzé, France

Cher jardinier du château de Berzé,

Voilà une carte postale de cet endroit que tu connais bien et dont tu prends grand soin. Je voulais te remercier pour avoir rendu notre visite de ce très beau château médieval bourguignon encore plus enchanteresse. Malgré la chaleur du mois d’août et les vieilles pierres, la beauté des jardins nous a apporté de la fraîcheur et nous a aussi permis de mieux comprendre comment au Moyen Âge, on pouvait cultiver à l’intérieur même des châteaux. Mes enfants ont aussi trouvé le petit coin secret, avec le bouddha souriant qui semble en voyage par là lui aussi. Et la vue sur les champs, les collines, la roche de Solutré est un magnifique écrin pour cette merveille de château et ses jardins. Bien sûr, le coq n’a pas manqué de nous saluer, et nous avons trouvé la poule qui se promène en liberté elle aussi avec sa petite famille de poussins. Encore un grand merci pour cet après-midi de bonheur en famille et la touche de magie en plus que les beaux jardins ont apporté à notre voyage dans le temps.

Sandrine
La Plume d’Isandre 

Seychelles

Bonjour à tous,

Nous sommes bien arrivés dans notre paradis. Le voyage fut long mais la récompense est à la hauteur de nos espérances. Les Seychelles sont vraiment de toute beauté. C’est fou, parfois, les plages nous font penser à la Bretagne mais avec une eau à 29 degrés ! Les Seychellois sont accueillants. Après quelques jours de pluie, nous profitons maintenant des plages paradisiaques de la Digue, une île de l’archipel. Puis, retour sur Mahe, l’île principale où nous avons encore beaucoup à découvrir.

Les Seychelles sont un petit bout de l’Afrique au milieu de l’océan indien, cela nous plait bien de toucher l’Afrique du bout des doigts, vivement un vrai voyage sur ce continent qui nous fait tant rêver.

Bises.

Sophie et Jf
Escapades amoureuses

Paramaribo, Suriname

Chère Brooke,

Je ne savais trop à quoi m’attendre avant d’arriver au Suriname. Je savais toutefois que je n’y restais qu’une semaine, que je ne pourrais par conséquent espérer plonger aussi loin dans la culture du pays que je l’aurais aimé. Une fois ces constats posés, j’ai atterri à Paramaribo avec l’esprit ouvert. J’y ai vu une mosquée et une synagogue côte à côte, voisines improbables. J’ai vu le fleuve Suriname, puissante lame qui fend la dense forêt tropicale amazonienne. J’ai vu des tortues venir nidifier sur la plage isolée de Braamspunt. J’ai vu le parc nature Brownsberg, repaire de singes et de serpents. J’ai vu Isadou, minuscule île de détente plantée dans le fleuve. J’ai vu, dispersés sur ses rives, les villages des Marrons, ces descendants d’esclaves d’origine africaine. J’ai vu Mayoro qui, entre deux bouffées de joint, parlait avec fierté de ses origines africaines, de son attachement au Suriname. J’ai vu ce que serait un Costa Rica sans les foules. Mais surtout, j’ai vu monde afro-caribéen, déconnecté de l’univers latino-américain de ses voisins régionaux. Et j’ai aimé ce que j’ai vu.

Bons baisers de Paramaribo,

Stéphane
La page à Pageau

Porto, Portugal

Très chère Léa,


Voici un petit coucou depuis Porto. Si proche de Paris, je suis pourtant complètement dépaysée par cette ville : des airs de fado et de bossa nova emplissent l’air, les bateaux voguent tranquillement sur le Duro, les maisons colorées rivalisent de beauté en arborant fièrement les
azulejos de leurs façades… Porto est envoûtante ! Je passe le plus clair de mon temps à me perdre dans les rues escarpées de la ville, l’une de mes activités préférées. Entre deux balades, j’ai tout de même pris le temps de savourer quelques spécialités locales : pastel de nata… et du porto bien sûr ! J’ai même visité l’une des caves de porto, de l’autre côté du Duro en passant par le magnifique pont Dom Luis I, qui a un petit air de tour Eiffel ! Bref, Porto est une ville bien agréable pour un week-end en Europe, mais ça tu le sais déjà.


À très bientôt,


Sharone
Povecham

Corse, France

Ma très chère amie,

Que de souvenirs partagés cet été ! Il faut dire que tu m’as accueilli comme une reine dans ton pays en me déroulant le tapis rouge du GR20 sous mes pieds. Tu ne l’as peut-être pas vu, mais tout n’a pas toujours été facile tout là-haut, sur les crêtes. Il faut dire que tu n’as rien fait pour me faciliter la randonnée. J’essayais tant bien que mal de suivre tes pas, mais j’avoue que j’en ai un peu bavé. Heureusement que tu as plus d’un tour dans ton sac !

J’avais pourtant déjà bien voyagé avant de te connaître mais tu as réussi l’impensable. Me surprendre par cette beauté incomparable et cette diversité de paysages, tantôt minéral, tantôt végétal. J’étais loin d’imaginer une telle palette de couleurs sous mes yeux. Alors, laisse-moi te remercier pour ces 11 jours intenses au cœur de tes montagnes Corse, car grâce à toi je suis revenue plus riche. Riche d’émotions, riche de partages, riche de découvertes.

Surtout ne change pas, j’ai hâte de te revoir !

Sarah
Vents et voyages

Sardaigne, Italie

Chère Céline,

Tu le sais, je ne peux résister à l’appel de l’Italie dès que j’ai quelques jours de vacances, notamment lorsqu’il s’agit de partir avec mes deux hommes. Jamais nous n’avions imaginé partir au même endroit – il y a tant à découvrir dans le monde – mais cette année, comme l’année dernière, nous sommes repartis en Sardaigne. Et cet été encore, nous avons craqué pour cette magnifique île et pour cette toute petite région qui nous plait tant, la péninsule de Sinis… là où nous trouvons les plus belles plages, quasi-désertes au mois de juin, où l’arrière-pays nous offre toujours autant de surprises avec ses sites archéologiques tellement méconnus et où nous nous sentons comme à la maison. En mieux.

Nous sommes rentrés depuis 2 mois et j’ai le mal de la Sardaigne déjà… comme une envie d’y retourner encore et encore, de profiter de ce bout de terre où je nous partageons à 3 des moments magiques, qui resteront gravés longtemps et qui nous réchaufferont le cœur cet hiver.

Je t’embrasse.

Olivia
La fille de l’encre

Guadeloupe, France

Mon Doudou,

C’est marrant que je t’appelle comme cela depuis des mois, ça veut dire « chéri » ici. On me demande souvent si j’ai un doudou… Et je réponds avec un grand sourire que oui, et qu’il arrive. Comme j’ai hâte que tu arrives ! Tu verras, tout est beau ici, et tellement varié ! On ira marcher le long du littoral de la Grande Terre voir l’Océan Pacifique se déchaîner sur les falaises de calcaire, courir le long des plages de sable blanc le matin avant que les autres touristes n’arrivent, escalader les racines de la jungle pour découvrir des cascades d’eau turquoise sur Basse Terre, plonger dans l’aquarium géant qu’est la Réserve Cousteau, et se ressourcer dans la quiétude intacte de Marie-Galante. Et puis surtout, j’aimerais que tu rencontres les guadeloupéens, que tu sois le témoin de leur gentillesse, leur bonne humeur et leur hospitalité. Tu verras comme la Guadeloupe nous accueillera bien.

À très vite, je t’embrasse,

Julie
Blogtrotteuse

Japon

Mamie,

Je t’écris de très loin. Du bout du monde. Plus précisément, du pays du soleil levant. Le Japon se veut un monde à part. Un lieu où mes repères se sont éclipsés. Une culture fascinante, intrigante, dans laquelle j’ai envie de plonger tête première.

Voilà que je découvre une toute autre Asie, aux antipodes du continent chaotique que je connais. Si près géographiquement, mais si loin à la fois. Si droite et organisée, mais si difficile à capter.

Il me fallait venir déambuler au Japon pour être encore une fois surprise et déstabilisée par ce continent qui ne cesse de m’obliger à toujours y revenir.

La nourriture est à tomber par terre… Je me régale du matin au soir et c’est lorsque la nuit tombe que je suis complètement envoûtée par toute cette lumière. Par toute cette vie.

Je me sens ici si petite et si grande à la fois. Le Japon me fascine et me trouble du même coup. Quel voyage !

À bientôt ! xxx

Pam
Voyager sa vie

 Gaspésie, Canada

Coucou,

J’espère que tu vas bien. Je t’écris de Gaspésie. L’endroit est plus touristique que je ne le pensais mais ça n’ôte rien à la beauté des paysages. Nous faisons le tour de la péninsule par la route 102, constellée de merveilles : la Baie des Chaleurs tout d’abord, l’une des plus belles du monde. Le fameux Rocher Percé dont tu as peut-être entendu parler, et en photo, le parc national de l’île Bonaventure avec des milliers de fous de Bassan et une vue imprenable. Tu aimes ? Puis ce sera au tour du parc national du Forillon et ses eaux turquoise, et enfin direction le golfe du Saint-Laurent avec ses falaises et ses baleines. Nous respirons l’air du large et vivons avec le soleil.

Je t’embrasse.

Audrey
Arpenter le chemin

Slovénie

J’espère que tu vas bien,

Nous ça va, mais faut que je te parle de notre dernière découverte ! La Slovénie ! On y est depuis peu de temps et c’est un tout petit pays coincés entre l’Italie, l’Autriche et la Croatie. On ne le dirait pas comme ça à vue d’œil, mais ce pays c’est quelque chose ! La nature y est extraordinaire, on n’arrête pas de se dire qu’on est émerveillés avec Alex ! L’eau qui coule entre les montagnes est turquoise, elle est pure, la nature est habillée de plein de jolies cascades. Il y a même des montagnes, des grandes ! Elles sont belles, on en a jamais vu des comme ça je crois. On y a même randonné et on a marché sur un glacier, notre première fois. C’est aussi très calme tu sais, souvent on dit rien et on écoute le silence. Mais ce qu’on te dit pas, c’est que le prix de la bière est y indécent, et qu’on en boit beaucoup trop.

À la tienne,

Chrys et Alex
Wait and sea

Santorin, Grèce

Bons baisers de Grèce…

Depuis le centre du volcan de Santorin, j’ai pu voir sortir quelques fumerolles. Quelle émotion ! Il parait que si on met un œuf à 10 cm dans le sol, il cuit en quelques minutes. Dommage, si j’avais su, j’en aurais pris un pour tester.

Après un tour en bateau un peu agité (le truc à touristes), on a débarqué sur Néa Kameni. Là, une vue incroyable s’offrait à nous sur le cratère au 1er plan , et avec Oia et Fira qui brillaient toutes blanches au-dessus des falaises noires de la caldeira. Bien plus passionnant en vrai que nos cours de géol en amphi ! Tu aurais adoré ! En revanche, le vent soufflait si fort qu’on avait du mal à tenir debout et la température extérieure était fraîche, ce qui a un peu refreiné mes envies de plonger dans l’eau à 15°C pour aller jusqu’aux sources chaudes.

Je t’ai quand même rapporté quelques échantillons de basalte.

Des bises.

Anne
Annima

Shetland, Écosse

Cher lecteur,

L’été s’achève pour moi sur un voyage extraordinaire à travers l’archipel des Shetland en Ecosse. La lumière, les paysages sont envoûtants sur ces îles lointaines. À seulement une heure vingt d’Édimbourg, j’ai du mal à réaliser que nous étions à la hauteur du sud du Groenland.

Il y a tellement de plages, de falaises et de landes sur ces îles. On a du mal à s’ennuyer des paysages qui défilent devant nos yeux. Je garderai des souvenirs impérissables de toutes ces petites îles pleines de vie et de couleurs ! Difficile de savoir quelle est ma préférée bien que Unst nous a réservé de belles surprises avec ses vestiges viking et ses réserves naturelles incroyables !

J’espère que toi aussi tu as profité de cet été pour découvrir de nouveaux horizons.

Bien à toi,

Sophie
Ooh my world

Maroc

Hello Léa et tes lecteurs,

Je vous envoie ces quelques fleurs (des lauriers roses), souvenirs de mon été au Maroc, pour embellir votre entrée, cette période toujours un peu difficile quand on doit abandonner l’été et ses joies et reprendre son quotidien.

Cette carte postale représente un paysage de la vallée du M’Goun dans le Haut Atlas marocain. Nous y avons fait un trek de plusieurs jours dans la montagne alternant la marche dans les sentiers et dans la rivière, et les soirées dans les campements installés dans des villages ou dans la nature. À chaque pas, nous avons découvert des panoramas exceptionnels faits de gorges impressionnantes, de falaises, de champs luxuriants irrigués grâce à la rivière, de pics rocheux, de massifs ocres et secs, de vallées verdoyantes sur une terre rouge, d’allées de lauriers roses (comme sur la photo), de villages perdus dans la montagne… Et chaque jour, nous avons fait de jolies rencontres.

Venez voir, c’est magique !

Bonne rentrée.

Sylvie
Le coin des voyageurs

Miami, USA

Coucou Léa,

Comme tu le sais, cela fait bien longtemps que je zyeutais de ce côté-ci de la Floride, étant passionnée de street art… Je n’ai pas été déçue et c’était encore mieux que tout ce que je pouvais imaginer ; en particulier le quartier de Wynwood où je ne savais plus où donner de la tête, si bien que j’y suis retournée une deuxième fois pour être sûre de ne rien rater. Certes cette zone se gentrifie un peu, c’est dommage, on y voit de jolies filles se prendre en photo (tu sais, la mode des selfies) et c’est assez agaçant. Et le prix de certaines œuvres atteint des sommets dans certaines des galerie présentes, hors de mon budget, hélas. Dès la rentrée d’ailleurs, je vais prendre un rendez-vous avec mon banquier pour remédier à tout cela et demander un crédit pour que je t’emmène voir tout ça, je serais ravie d’être ton guide, car à part Wynwood il y a vraiment pas mal de choses à découvrir dans cette ville très animée, ça te plairait, c’est sûr ! On en discute bientôt ?

Bises à toi !

Virginie
A taste of my life

Espagne

Ah mon pote !

Que serait le bonheur d’un voyage sans une personne incroyable à qui le raconter ? Heureusement que tu es là. On va faire vite quand même, parce que tu n’as pas que ça à faire, je suppose. Donc : mon road trip en Espagne est génial. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde parle de tourisme de masse alors que je n’ai croisé qu’une dizaine de chamois ce matin et deux ou trois pèlerins en chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle ici, au bord de cette crique sauvage. Bientôt un mois que je suis parti sans aucune attente avec ma voiture et ma chienne. J’en prends plein les yeux, c’est le top ! Il me reste deux ou trois mille kilomètres. Je ne t’embête pas plus.

Biz

iclo
#LaVieCestMieux

Saint-Pétersbourg, Russie

Chère Mamie,

J’espère que cette carte te trouvera en bonne forme.

Venir en Russie pour gagner la coupe du monde et être dans le stade à Moscou pour fêter cela était tout simplement incroyable. J’ai profité de cette occasion pour visiter plus longtemps le pays et explorer Saint-Pétersbourg, la plus belle ville de Russie et ma préférée, sous toutes ses coutures. Cela fait un mois que j’y suis. Je ne me lasse pas d’explorer ses rues, ses palais, ni de visiter le musée de l’Ermitage où je suis allée une bonne dizaine de fois tellement c’est grand. De plus, l’été a été vraiment magnifique avec beaucoup de soleil et de chaleur, ce qui n’est pas très courant en Russie.

Bons baisers de Russie

Émily
Travel And Film

Québec, Canada

Ma chère Léa,

Je t’envoie de bons baisers du parc national du Mont Mégantic où j’ai fuis, le temps d’un week-end, l’agitation et la canicule de Montréal.

Ce court séjour m’a permis de reconnecter avec la nature: l’odeur de la forêt, le chant des oiseaux, les nuits étoilées, les guimauves grillées au coin du feu… J’étais si bien. Comme tu le sais, il m’arrive toujours de petites mésaventures : ce matin une limace s’est glissée dans mon sac de couchage, imagine ma tête quand j’ai découvert ça !

Finalement, je crois que j’ai voyagé sans même avoir changé de pays ! En passant mon été à arpenter les routes de la Belle Province, j’ai réalisé que depuis mon arrivée il y a cinq ans, je voulais sans cesse partir à la conquête d’autre pays alors que bien des lieux merveilleux comme celui-ci se trouvaient sous mes yeux.

Je t’embrasse,

Caroline
Fais ta valise

Les Pouilles, Italie

Cher voyageur,

Se termine aujourd’hui une semaine de découvertes de la botte italienne.

La région des Pouilles est surprenamment très dépaysante et on se croirait bien plus loin qu’on ne l’est en réalité. J’ai évidemment testé les glaces et les pizzas, ces dernières sont divines et préparées plus vite que la musique, tout ça pour 5 €. Les petites criques de l’Adriatique m’ont permis d’éviter le monde qui se presse sur les grandes plages remplies de parasols. Si tu veux profiter de celles-ci il faudra venir hors saison ! Nous avons fait le plein d’une huile d’olive qui sent le basilic et le fruit et avons roulé au sein des hectares d’oliveraies, royaume des oliviers millénaires plantés par les romains.

Mon coup de cœur fut la péninsule de Gargano où ces étendues aux feuilles argentées semblent plonger dans la mer turquoise du haut d’abruptes falaises blanches. Les villages perchés des Pouilles m’ont aussi conquise et ils sont innombrables, tu devras les découvrir par toi-même si tu viens un jour, Polignano a mare, Vieste, Gallipoli…

Lauriane
Je suis partie voyager

Ferpècle, Suisse

Coucou d’un endroit qui ressemble au bout du monde… Ferpècle.

Je suis partie quelques jours me ressourcer dans une vallée en Suisse, le Val d’Hérens. Une vallée authentique et bourrée de charme. J’ai pu profiter de faire différentes randonnées en pleine nature comme ici, à Ferpècle, où je me suis rendue au pied d’un glacier. Oui oui, au pied d’un glacier, comme on peut le faire en Islande, mais ici, en Suisse. C’était vraiment magique. Le sentier était plutôt facile et le paysage alentours comme sorti d’un tableau. Les montagnes m’entouraient, des torrents dégringolaient à différents endroits et les plantes grasses régnaient. Au bout du chemin, comme au bout du monde se dressent majestueusement le Mont-Miné et son glacier. Je me suis assise sur l’un des nombreux imposants rochers. Je suis restée de longues minutes à contempler la beauté de la nature et le spectacle qu’elle avait à m’offrir. Tout cela au son du torrent qui s’écoulait non loin.

J’espère qu’un jour tu auras toi aussi l’occasion de venir découvrir ce petit paradis helvétique.

Valentine
Awwway

Jinshanling, Chine

Je t’envoie de bons baisers en souvenirs de ces quelques heures hors du temps, seuls au monde sur la grande muraille de Chine, à guetter le soleil qui se lève à travers les montagnes embrumées. C’est la plus belle des conclusions que l’on pouvait espérer pour ce voyage extraordinaire. Tu as peut-être reçu mes différentes cartes postales, postées le long de la route depuis Lyon. Et voilà, nous y sommes. Nous sommes arrivés jusqu’à Pékin sans avion. 3000 km en auto-stop, 8000 en train, 2000 en moto, vélo et cheval et 1000 en bus couchette. De nombreuses galères, mais avant tout des rencontres. C’était un voyage merveilleux que je vais continuer à te conter un moment.

Je t’embrasse.

Léa
Bons baisers

Tu aimeras aussi lire :

Cet article a 8 commentaires

  1. Je vois que tu as eu beaucoup de courrier cet été !!! Ravie d’avoir pu participer à cet article collaboratif qui donne plein d’idées de voyage !

    1. N’est-ce pas ? 🙂 Je suis plutôt chanceuse ! Merci pour ta participation.

  2. Très heureuse d’avoir pu participer une nouvelle fois à cette série de cartes postales qui nous montrent à quel point les endroits magnifiques sont nombreux sur notre planète.

  3. C’est vraiment une super idée ! On voyage tant avec ces anecdotes ! Merci!

    1. Oui, j’adore vraiment faire ces articles ! C’est bon pour le moral à la rentrée. 🙂

  4. J’adore toujours autant le principe de tes cartes postales ! Je m’amuse autant à les écrire qu’à lire celles des autres !
    C’est marrant, on a l’impression de rentrer un peu dans leur intimité de voyage ! En tout cas, quel beau panel de destinations estivales !!

    1. Exactement. C’est cette intimité que j’aime beaucoup dans ce format et qui m’a fait le choisir. 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu