Blog voyage épistolaire

La semaine de rentrée prend fin. Le ciel se grise. J’ai la tête dans le guidon, les chaleurs estivales paraissent déjà si loin. Pourtant non, et une boîte aux lettres pleine nous offre quelques souvenirs de la belle saison.

26 voyageurs ont envoyé une carte postale de leur été.

 

Lac de Sainte-Croix, France

 

Oui, je sais. La rentrée. Les gens qui font la gueule. Obligé de te coltiner les collègues un peu relou pendant que je profite de la douceur d’un réveil parfumé à la lavande au bord du Lac de Sainte-Croix. En contrebas, la brume matinale s’élève encore des eaux paisibles du lac. Dilemme. La piscine n’est pas loin, certes. Mais cette quiétude provençale m’inspire. Je voudrais me mettre au yoga. Ou faire un tour de kayak sur le lac. On ne va pas se mentir, la vie est injuste. Je te souhaite quand même de rester heureux. Quoi qu’il arrive !

Biz
iclo
#LaVieCestMieux

Népal

 

Le Népal m’a complètement envoûtée, renversée, subjuguée ! Je suis sous le charme…Tant de couleurs, de personnages incroyables et de paysages grandioses que je ne veux plus le quitter.
J’y ai fait de la randonnée tout près du Tibet, je suis montée à près de 4 800 m d’altitude. J’ai fait la rencontre de gens inspirants et dotés d’une force et d’une joie de vivre remarquable qui ont su garder espoir et foi malgré le séisme de 2015. J’ai eu quelques moments un peu déstabilisants aussi, quand j’ai passé quelques jours dans un Ashram et que j’ai dû me purifier les sinus tous les matins ou quand j’ai assisté aux cérémonies de crémations dans un temple près de Katmandou.
Je voyage pour le dépaysement et le Népal m’a choyée en ce sens. C’est un pays et un peuple chaleureux, accueillants et tellement attachants que j’ai déjà hâte d’y revenir.

Gabrielle
Vagabondeuse

New York, USA

 

Chère Léa,
Nous sommes bien arrivés à New York, la ville que l’on rêvait de voir depuis tout petit avec Valentin.
Notre premier contact avec Manhattan s’est fait en sortant du métro à la station Times Square. On s’est tous mis à lever la tête pour observer les immenses buildings devant lesquels on se sentait si petit. Je me suis tournée vers mes parents et j’ai vu des étoiles dans leurs yeux.
On a aimé New York tout autant qu’on l’a détesté lorsque les journées étaient bien trop chaudes, nous faisant tourner la tête. C’est un voyage qui nous marque à vie, une première fois à New York.
Je t’embrasse.

Audrey
Refuse to hibernate

Ouest canadien

 

En juin dernier, la découverte de l’Ouest canadien a occupé notre petite famille pendant 3 semaines. Cette école buissonnière nous a fait découvrir une région du Canada formidable. On a réalisé 4 voyages en un :
• des city-trips à Vancouver et Victoria, à profiter des musées mais aussi de la nature si présente dans ces villes,
• un voyage dans les Rocheuses canadiennes à découvrir les parcs nationaux de Jasper et de Banff,
• un voyage dans le désert en rejoignant Drumheller et le parc de dinosaures,
• un voyage à la mer, en profitant des plages et des croisières aux orques à Victoria.
En résumé un condensé de nature grand format avec des découvertes animales incroyables : les orques, les ours, les pygargues à tête blanche, les vautours… Les enfants se souviendront longtemps de ce voyage, en mode camping et hôtel en alternance.

Sandrine
Voyage et enfants

Chamonix, France

 

Chère lectrice, cher lecteur,
Je t’écris de Chamonix-Mont Blanc, du pays où les langues bleues des glaciers descendent jusqu’au fond des vallées, où les bouquetins galopent dans les séracs, où les plus hauts sommets des Alpes se drapent de brume et d’éclipses. A vrai dire, ce n’était pas prévu. Je pensais t’écrire d’une destination plus rare, plus lointaine, de Grèce ou de Zanzibar. Mais j’ai un aveu à te faire. Malgré toutes les merveilles que j’ai vues cet été sous des latitudes autrement
exotiques, mon voyage le plus spectaculaire a été Chamonix. Imagine les cascades qui plongent du haut d’arêtes si verticales et abruptes qu’on les jurerait plantées pour embrocher le soleil. Imagine dormir en pleine nature, sous l’œil des chamois curieux, dans les craquements de la glace qui s’avance vers la ville et les cris perçants des
marmottes. Imagine te tenir sur le toit de l’Europe, environné d’avalanches et de blancheur éternelle, et voir le crépuscule enflammer la neige au cœur de l’été. Chamonix m’a bouleversée. Pendant longtemps, j’ai cru que seules les antipodes combleraient mes envies d’ailleurs, et j’ai oublié ce qui dort à nos pieds. Me permets-tu de te donner un conseil ? Va découvrir les Alpes. Va à la Mer de glace, gravis l’Aiguille du midi, va te plonger dans le Lac blanc qui coule des glaciers. N’oublie pas combien la France est belle.
Avec tous mes vœux d’émerveillement,

Ariane
Itinera magica

Pologne

 

Cześć !
Un petit coucou de Pologne où nous avons passé une belle semaine au mois de mai. Notre séjour nous a transportés à travers l’histoire du pays, notamment celle relative à la seconde guerre mondiale. Que ce soit à Varsovie, au milieu de la vieille ville totalement détruite puis reconstruite, des murs du ghetto juif restants ou à Auschwitz-Birkenau, au milieu des baraques vides d’humanité, nous avons pris conscience de l’énorme impact des événements de cette période sur le pays.
Les trois villes que nous avons visitées : Varsovie, Cracovie et Wroclaw nous ont cependant étonnés par la gaieté des bâtiments de leurs centre-ville, hauts en couleur! Sous un grand soleil, nous avons beaucoup apprécié l’ambiance festive du printemps polonais, une belle période pour visiter le pays!
À bientôt pour une nouvelle destination !

Julie & Christopher
Two French Travellers

Uluru, Australie

 

Hello Léa,
C’était un rêve pour nous et finalement il était là devant nous !
Après des kilomètres à travers le désert rouge d’Australie, des routes toutes droites où tu ne croises rien ni personne pendant des heures… Il est enfin apparu !
Et oui, ce cher Uluru (ou Ayers Rock pour les intimes). Au milieu du désert rouge, imposant et bien en place, il est juste impressionnant.
Ce n’est pas un simple rocher, c’est tout un emblème pour la région et un lieu sacré pour les aborigènes.
Mon moment préféré : le coucher de soleil lorsqu’il change de couleur petit à petit, de l’orangé à l’ocre en passant par le rouge intense…
Il est juste magique et c’est pour ça qu’on l’aime !
J’espère qu’un jour tu auras l’occasion de le voir de tes propres yeux, c’est vraiment magnifique…
Un nouveau rêve est devenu réalité…

Élodie & Thomas
planete3w.fr

Colombie

 

Coucou !
Nous voici bien arrivés ! Et cette carte postale aussi, pourtant je t’assure qu’avec la Poste d’ici, je n’aurais pas parié une cacahuète atrophiée dessus !
Bref, bienvenue en Colombie ! Dis donc, heureusement qu’on ne vous a pas écoutés, toi et nos préjugés à tous sur le Vieux Continent ! Ce pays n’a plus rien à voir avec ce qu’on pense ! La violence dont on parle tant, on ne la ressent qu’au niveau de notre poitrine avec d’énormes battements de cœur très agressifs.
C’est beau dans tous les sens ici.
Les gens sont les plus adorables du monde, et je ne te raconte par leurs sourires bright dès que tu leur parles en espagnol, surtout avec des erreurs de syntaxe, preuves de ton effort !
Tout est aussi plus coloré que la crinière de la licorne dont on nous rebat les oreilles depuis des mois : le street-art, les façades de maisons, l’artisanat, et même la musique !
En tout cas, pour ma part, j’ai réalisé un de mes rêves en technicolor : j’ai enfin vu les palmiers de cire de plus de 70m dans leur écrin vert fluo ! Tu peux voir ça sur la photo. C’était si époustouflant que j’en ai perdu les vibratos de mes cordes vocales. Je ne voulais plus partir et j’espérais que des racines me sortiraient du derrière pour rester là pour toujours.
Bon, je ne te cache pas que j’en ai bavé comme jamais pour arriver là parce que bien sûr, comme d’habitude, on s’est perdus… Mais ça, c’est une autre histoire qu’on te racontera dans notre prochaine carte postale !
On t’embrasse d’un beso aussi léger que le vol d’un colibri bleu d’ici.

Corinne & Flo
La world coolture

Vietnam

 

En août 2017 je parcourais le Vietnam du nord au sud. Une trajectoire on ne peut plus simple — une verticale presque parfaite — pour marquer mon premier voyage en solo. Et ma première fois en Asie.
Pour résumer mon voyage et te donner envie de prendre le large vers le Vietnam, j’ai pensé que cette photo de Mai Chau était parfaite: les montagnes au loin, des nuages bas, des rizières, une petite cabane, des paysans affairés à cultiver leurs terres et une végétation luxuriante.
C’est un concentré du Vietnam qu’offre ce paysage. Chaque élément qui fait la photo s’inscrit parfaitement dans cette harmonie que j’ai retrouvée dans les campagnes vietnamiennes. Chaque petit détail observable n’a de sens que parce qu’il fait partie de cet ensemble merveilleux: un pays qui sait préserver sa culture malgré les assauts répétés du tourisme.

Antoine
New found world

Camargue, France

 

Un petit coucou de Camargue !
Comme tu t’en doutes nous ne regrettons pas notre choix : la Camargue au printemps est un vrai régal ! Nous avons assisté au pèlerinage des Gitans aux Saintes Maries de la Mer, fait du cheval dans les marécages et été nous promener au coucher du soleil au parc ornithologique. À vrai dire on pense déjà à y retourner. Je suis certaine que cela te plairait, ici l’air est estivale,doux et protecteur. On se laisse bercer par le chant des flamants roses et des chevaux en oubliant tous nos soucis. Il faut à coup sûr que tu viennes la découvrir !

Éloïse & Luc
L’œil d’Eos

Cappadoce, Turquie

 

Il est 4 heures du matin, un minivan se gare devant notre hôtel. Nous partons à vive allure sur la petite route sinueuse qui se transforme en piste poussiéreuse. Des lueurs éphémères s’agitent au loin. Ils sont en train de les gonfler. Un bruit assourdissant nous sort des dernières minutes de sommeil que le van nous avait accordées. Notre montgolfière se tient devant nous, presque prête. Encore gisante sur le côté, sa toile s’élève doucement sous le souffle du gonfleur. Puis d’un coup elle se dresse et la nacelle bascule à la verticale. Nous pouvons monter ! Le bruit fait place au calme de notre envol, juste rompu par les souffles du feu pour nous élever au milieu des formidables reliefs de la Cappadoce. Un spectacle magique au lever du soleil qui pare de rose celles que l’on appelle les cheminées de fées. Ces structures volcaniques sont uniques à la Turquie et certaines sont mêmes creusées, voire décorées, pour former des habitations. Un moment unique digne d’un conte de fées.

Marine & Alex
What made you happy today

Nouveau-Brunswick, Canada

 

Je dors dans un Airstream, une roulotte vintage des années 70 qui ressemble à un grille-pain. Je suis bien au chaud sous la couette, j’entends les vagues, les oiseaux… je sais que le soleil est sur le point de se lever. Je ne veux pas rater ce spectacle mais il est si difficile de me tirer du lit. Puis j’ouvre les yeux et pousse du bout du pied le petit rideau carotté bloquant la vue sur la mer. Le voilà : une belle boule orange qui sort doucement de l’eau. Je me lève en trombe, tente de réveiller doucement mes amies qui dorment encore à poing fermé.  J’enfile une veste puis sort de mon cocon en courant les quelques mètres qui me sépare du bord de l’eau. Je m’assois sur un tronc d’arbre échoué, je prends quelques clichés puis j’apprécie ce moment magique. D’autres campeurs se sont aussi levés pour vivre ce moment. À Petit-Rocher, au Camping au Rocher-Boisé, le temps s’arrête ; la nature prend tout son sens, on respire la zénitude.

Maude
MC Globetrotteuse

Kampot, Cambodge

 

En voyage cet été, je me suis arrêtée quelques jours à Kampot au Cambodge. Cette ville est connue pour son poivre réputé au niveau mondial. Quand je l’ai senti et gouté pour la première fois à Kep, à quelques kilomètres de là, j’ai compris pourquoi ce poivre était de grande qualité.
Mais à Kampot, on vient également se relaxer. Cette petite ville borde la rivière. On peut voir régulièrement les habitants partir à la pêche à bord de leur pirogue à moteur. L’ambiance est calme la journée mais animée le soir. On ne se précipite pas, ici on prend le temps de visiter les alentours à pieds ou à vélo. C’est au centre-ville que vous verrez le plus grand durian du pays, se tenant au milieu d’un rond-point, quel amusement. L’ancien pont français m’emmène de l’autre côté de la rivière et là je découvre les villages et une pagode. Je reviens sur mes pas et je décide de louer une moto pour aller plus loin et voir un barrage, les rapides de Tek Chou, observer les touristes faire du kayak… Paisible Kampot.

Rattana
Ici Laos Cambodge

Guadeloupe

 

Et oui, nous revoici de nouveau sous les Tropiques !
Il y a deux ans, nous avions été séduits par la Guadeloupe. Nous y avions passé presque trois semaines et ce n’était pas encore assez.
Grande-Terre , balnéaire, touristique avec ses eaux turquoises et ses plages de sable blanc. Basse-Terre, plus sauvage, vallonnée, tropicale, volcanique.
Nous y sommes donc retournés cette année pour en prendre encore plein les yeux avec :
• Marie-Galante : authentique, avec des plages dignes du film Pirate des Caraïbes !
• Les Saintes, plus touristiques, mais si séduisantes. Nous devions y rester 3 jours, nous avons allongé notre séjour. La baie des Saintes est la deuxième plus belle baie du monde, les fonds sous-marins sont magnifiques que nous avons passé notre temps la tête sous l’eau !
La Guadeloupe ce n’est pas seulement des paysages et des plages de rêve. C’est aussi et surtout l’accueil des Guadeloupéens ! Une seule devise : « Pani pwoblem ! »
J’espère qu’un jour tu auras l’occasion de connaître aussi ce petit paradis !

Bises
Sophie
Escapades amoureuses

Pohénéamook, Canada

 

Bons baisers de la base de plein air Pohénéamook, dans le Bas-Saint-Laurent (Québec), où nous séjournons dans un chalet de bois rond avec des amis et une ribambelle d’enfants. Les activités ne manquent pas ici : kayak, canot, escalade, randonnée, voile, planche à voile, catamaran… Et j’en passe! Nous cueillons des bleuets et des champignons pour nous cuisiner de bons petits plats, avant de terminer nos journées autour d’un feu de camp, à faire cuire des guimauves. On en profite pour se raconter des légendes, dont celle de Ponik, le monstre du lac. Qualifié de « dragon des eaux », de « vache marine » ou de « serpent de mer », ce dernier se manifesterait au moins une fois par année, lors du dégel printanier. Il déplace des quais, sème des tempêtes et fait déborder le lac par moments. Nous ne l’avons pas encore vu, mais nous gardons l’œil ouvert!

Ève
Nos racines sur 4 continents

Abitibi-Témiscamingue, Canada

 

L’Abitibi-Témiscamingue. Un lac, une plage, des arbres, un kayak, le silence, l’air pur. Nous avons échangé notre petite maison de ville contre un oasis de paix. Le béton contre la flore, l’étagement contre l’étendu, l’agitation urbaine contre la quiétude agreste. Difficile de trouver le temps long devant un tel décor. Si j’avais pu envoyer une carte postale, à ce moment… Il m’aurait toutefois fallu me mouvoir, quitter cet endroit, interagir, me reconnecter. Le choix était banal, mais logique; j’allais rester là tant qu’aucune obligation ne m’enverrait ailleurs. Je reviens bientôt ; je te raconterai les splendeurs de ce coin de pays et tout le bien qu’il m’a apporté. Beaucoup.

Bises nordiques xx
Bianca
La grande déroute

Andalousie, Espagne

 

Bons baisers… d’Andalousie
Oh ! Mais ce n’est pas une plage ! Eh non… Il n’y a pas que des plages et des vieilles pierres à visiter en Andalousie ! Nous voici dans l’intérieur des terres, dans les gorges de Gaitanes.
Bienvenue au Caminito del Rey, un ancien canal amenant l’eau des montagnes vers une centrale électrique. On y découvre une géologie au croisement de deux continents, une végétation du sud (et endémique) et un chemin que seuls les fous pouvaient emprunter. Quoique aujourd’hui, on se sent fou d’avoir parcouru ce chemin à flan de falaises, équipés de nos casques (histoire de détendre l’atmosphère avant de déambuler à 700 m d’altitude) !
En tout cas, une belle découverte en Andalousie !
On vous laisse : la plage nous attend ! Elle est bien méritée après cette belle randonnée !
À bientôt !

Prisca
PYM autour du monde

Laxenburg, Autriche

 

Bons baisers du château de Laxenburg, dans les environs de Vienne, en Autriche, où j’ai eu la chance de me rendre avec l’association Vienne Accueil au début de l’été. 
C’est dans ce magnifique écrin de verdure que la dynastie des Habsburg a elle aussi passé ses vacances depuis qu’elle a acquis la propriété au XIV° siècle. Et même en ce qui concerne Sissi et François Joseph leur lune de miel ! L’ambiance reste médiévale, mais pas vraiment d’époque… L’empereur François I° d’Autriche a décidé de décorer à la mode de son temps, fasciné par celui du Moyen-Age, pour mieux impressionner ses visiteurs. Bref le cadre, avec également l’étang de plusieurs hectares, ses bateaux et ses cygnes, est vraiment très très romantique.

La Havane, Cuba

 

Je déambulais dans la Habana Vieja, en sueur, quand un musicien m’a abordé, en face du Capitolio. Il donnait un spectacle ce soir-là dans un bar d’un autre quartier. Il voulait m’en écrire l’adresse. On s’est ainsi retrouvés dans un bar du coin où, entre deux gorgées de mojito, il m’expliquait les problèmes de sa vie quotidienne : les défis de sa nouvelle paternité, la pauvreté ambiante, le rationnement du lait par l’État pour les Cubain-es (mais pas pour les touristes), etc. Moi, l’homme blanc, riche, privilégié, sans enfant… que pouvais-je bien lui répondre ? Ma seule réflexion : les solutions viendront de l’intérieur. Je l’ai partagée avec lui. Était-ce une bonne réponse ? Je n’en sais rien. Après les mojitos, il est reparti de son côté et moi, du mien, adresse du bar en main. Mais je n’ai pas été au spectacle. Tout avait déjà été dit entre nous.

Stéphane
La page Pageau

Donegal, Irlande

 

Hello you,
J’espère que tu vas bien et que tu passes de bonnes vacances, comme nous ici en Irlande (et dans le Donegal, précisément). Je ne sais pas si tu es déjà allé de par ici mais en tout cas, c’est SUPERBE ! Les petites routes où tu trouves plus de moutons que de voitures, les plages cachées qui se succèdent au gré des virages et les panoramas qui défilent : l’impression d’être arrivé (un petit peu) au bout du Monde.
Pour te donner envie, le paysage que tu vois sur cette carte est celui d’une plage d’Inishowen, la région la plus nordique du Donegal. On s’est perdus et on est arrivés là. On a trouvé un musée, un pub et… l’envie de ne plus repartir. À quand ton tour d’y aller aussi ?

Bien à toi
Cédric

From Yukon

Sardaigne, Italie

 

Comme souvent, mon été fut placé sous le signe de la Méditerranée et du soleil.
Que voulez-vous, je suis résolument une fille du Sud qui aime la torpeur de la chaleur, la sensation de la peau grignotée par l’eau salée et les orteils énervés par les grains de sable.
Cette année, mon compagnon, mon fils et moi-même avons jeté notre dévolu sur la Sardaigne, dont les photographies paradisiaques aperçues ici et là, me titillaient depuis un moment.
Après la Corse adorée et la Sicile admirée, j’eus peu de doute sur mon très probable coup de foudre dès le premier pied posé à terre. Évidemment, ce fut le cas. Love at first sight !
Si la Sardaigne est souvent vantée pour ses plages magnifiques et ses eaux turquoises – ce qui est vrai de vrai – il ne faut pas négliger l’arrière-pays, très sauvage encore et aux fortes traditions pastorales mais aussi son patrimoine antique peu connu et pourtant très riche.
Une île authentique pour autant que l’on évite les périodes trop touristiques qui peuvent gâcher un peu la Dolce Vita.

Olivia
La fille de l’encre

Terre-Neuve, Canada

 

L’Islande ? L’Écosse ? Les Îles Féroé ? Non : le Canada ! Pour tous ceux qui sont lassés du Québec, de l’Ontario et des Rocheuses, le Canada recèle de pépites méconnues comme l’île de Terre-Neuve, peu courue des touristes.
Son parc national de Gros-Morne est pourtant le paradis des randonnées, avec des sentiers qui font passer d’un fjord d’eau douce à des roches exposant le manteau de la Terre, de criques secrètes à des villages de pêcheurs à l’ambiance toute celtique.
Ici, le sentier de Green Gardens emmène d’un plateau digne de l’Ouest américain à ces falaises verdoyantes qui ne dépareilleraient pas dans un film de Vikings. L’île est d’ailleurs connue pour son site archéologique de l’Anse aux Meadows, le tout premier site scandinave en Amérique du Nord. Bons baisers de Terre-Neuve !

Audrey
Arpenter le chemin

Spitzberg, Norvège

 

Cher Spitzberg,
Je voudrais te remercier de ton accueil et de m’avoir laisser entrevoir tes trésors quelques jours cet été.
J’avais un peu peur de te rencontrer mais derrière ton côté rude et froid, j’ai découvert une nature chaleureuse, calme et apaisante.
Déconnectée du monde, tu m’a permis de renouer avec notre mère la Terre que j’avais un peu trop délaissée ces derniers temps.
Je revois encore ce petit phoque curieux s’approchant du rivage, ou ce renne traversant sans crainte Pyramiden, cette ville minière abandonnée.
Je n’oublierai pas non plus le grondement de ton glacier, hurlant sa douleur à chaque bloc de glace s’effondrant dans tes eaux, par la bêtise des hommes. Non, je te promets, je n’oublierai pas.
Chez toi la loi de l’homme n’existe pas. La nature règne avec, sur son trône, l’ours polaire. Nous n’aurons pas eu l’occasion de le saluer. C’est sûrement mieux ainsi.
Je te le dis, ta beauté si fragile, m’a émue.
J’espère te retrouver bientôt. En attendant, embrasse le soleil pour moi, je sais que lui aussi va bientôt te quitter.

 

Affectueusement
Sarah

Vents et voyages

Îles de la Madeleine, Canada

 

Nous sommes allés faire le plein de beauté et de calme sur les îles de mon archipel natal. Oui, je suis née les cheveux salés, les yeux dans l’horizon, le cœur naufrageur et l’âme vague abondante. Cet été, je n’avais pas l’heure, mais j’avais le temps… Savourer le vent dans mes cheveux et le foin de dune qui me fouettait les jambes ! À Havre-aux-Maisons, le minuscule phare du cap Alright m’a replongée dans les légendes du trésor qui serait caché dans la butte ronde juste derrière tandis que je voyais au loin poindre dans la brume l’île d’Entrée, point de repère de toute mon enfance. Malgré les nuages et le temps à la grisaille, ce décor m’a rassurée et m’a bercée comme ma mer jadis savait si bien le faire.

xx
Anick-Marie

La globestoppeuse

Bahamas

 

Coucou,
Voici une carte des Bahamas. Le genre de destination qui fait rêver n’est-ce pas ? Alors quand on m’a invitée à aller visiter ces îles sur un voilier, comment refuser ? Même si c’était l’inconnu et avec des gens que je ne connaissais pas, j’étais prête à tenter l’aventure. Les Bahamas en voilier, sérieusement, c’est le rêve ! Car si les Bahamas est une destination chère, voire très chère, et bien en voilier, ce n’est pas cher du tout. J’ai donc exploré la chaîne d’îles des Abacos pendant plus de deux semaines. De la mer turquoise partout, une couleur dont on ne se lasse pas, des plages de sable blanc, du snorkelling très poissonneux, des locaux sympathiques, des bars tranquilles où on boit de bons cocktails au rhum, etc. On a même participé à une régate. Bref, les Bahamas, c’est exactement comme on se l’imagine : un décor de carte postale.
Bons baisers des Bahamas.

Émily
Travel and film

Islande

 

Bons baisers en souvenir des terres islandaises que j’ai parcouru cet été en auto-stop. Je ne peux pas t’envoyer autant de cartes postales que je le souhaiterais de ce voyage, mon sac et toutes mes photos ayant été volés à mon retour… Mais j’espère qu’à travers mes mots, dans mes différentes lettres, tu auras un petit aperçu de ces paysages qui m’ont bouleversée. Jamais je n’avais vu tant de diversité en un seul pays : on passe des montagnes rouges crachant de la fumée, aux collines infinies d’un vert irréel, aux déserts de sable noir, aux champs de lave recouverts de mousse, aux petits ports de pêche dans les fjords… Ah que j’ai aimé l’Islande ! Je rêve déjà de revenir. Sur la carte, une photo prise dans la faille de Silfra, où nous avons nagé entre deux continents : un moment hors du temps.

Léa
Bons baisers

 

Tu aimeras aussi lire :

Cet article a 13 commentaires

    1. Merci Émilie ! J’ai été heureuse de recevoir toutes ces belles cartes des quatre coins du monde. (:

  1. Ce billet est une pure merveille de poésie !!
    Merci beaucoup de m’avoir laissé l’opportunité d’en faire partie mais surtout de nous faire rêver et voyager depuis nos canapés !

    1. Merci à toi ! J’ai pris beaucoup de plaisir à rassembler toutes ces cartes depuis mon canapé en tout cas. (:

  2. J’avais raison d’être impatiente de lire les expériences de tout le monde ! C’est vraiment super de lire la diversité de nos destinations et de nos expériences.
    Je pense que je déteste un peu ceux qui se sont envolés en montgolfière en Cappadoce, mais bon…
    Merci de nous avoir fait voyager pendant quelques minutes lors de cette période de rentrée !

    1. Oui, ça fait un joli patchwork de paysages tout ça ! J’ai ajouté pas mal de choses dans ma liste de « Je veux y aller !! » (et la Colombie y avait une belle place d’ailleurs !) (:

      1. Contente de t’avoir convaincue ! Malheureusement, de mon côté, ma liste déborde par rapport à mon nombre d’années de vie !!

  3. Elles sont superbes, ces cartes, bravo,ce sont de vraies œuvres d’art !! Bises. Mamie Anne

  4. C’était vraiment un super exercice cette carte postale, mais le résultat est parfait! Quelles belles lectures!

    1. Oui, j’étais bien contente de lire tout ça ! (: À refaire pour un prochain été. (:

Laisser un commentaire

Fermer le menu