Loading...
Blog voyage épistolaire.
Cartes postales estivales #2

Cartes postales estivales #2

8

C’est la rentrée. Avant d’enfoncer la tête trop loin dans le guidon et d’en oublier les escapades estivales, regarde donc ta boîte aux lettres. Elle est pleine de cartes postales ! Dolomites, Italie Madame l’inspectrice, On ne se connait pas mais aujourd’hui, j’ai pensé à vous et je souhaitais vous envoyer cette carte postale. Elle n’est pas tout à fait comme les autres. Voyez-vous, devant ces lacs italiens des Dolomites qui essaient de paraître aussi parfaits que ceux canadiens, je me suis rendue compte dans mon reflet produit par ce miroir d’eau tellement lisse que la réalité semble inversée, que […]

Lire plus
Tu penses à quoi quand tu roules ?

Tu penses à quoi quand tu roules ?

8

C’est la question que je te pose à chaque pause. Moi, sur la piste, je pense par couche. La première est primaire. « Est-ce que ça glisse ça, devant ? », « Léo a l’air de galérer ici, je vais passer par ailleurs. », « Dans 56 km, nous atteignons notre objectif du jour. », « Merde, ça glisse ici ! ». La seconde est au-dessus. Elle divague entre les paysages qui sont magnifiques – s’enchaînent les « Wow » et les « Ah ouais, quand même, c’est chouette ! » dans ma tête – et les rêves d’asphalte. Oui, à chaque bosse qui me fait me taper le cul contre la […]

Lire plus

Cartes postales estivales #1

13

La semaine de rentrée prend fin. Le ciel se grise. J’ai la tête dans le guidon, les chaleurs estivales paraissent déjà si loin. Pourtant non, et une boîte aux lettres pleine nous offre quelques souvenirs de la belle saison. 26 voyageurs ont envoyé une carte postale de leur été.   Lac de Sainte-Croix, France   Oui, je sais. La rentrée. Les gens qui font la gueule. Obligé de te coltiner les collègues un peu relou pendant que je profite de la douceur d’un réveil parfumé à la lavande au bord du Lac de Sainte-Croix. En contrebas, la brume matinale s’élève […]

Lire plus
Mon plus beau voyage, c’est le prochain

Mon plus beau voyage, c’est le prochain

12

Caroline, Tu me demandes quel est mon plus voyage et instinctivement j’ai des saveurs portugaises en bouche. Je pars dans quelques jours parcourir le Portugal en auto-stop. Je sens la chaleur de l’Andalousie sur ma peau : mon pouce me guidera jusqu’à Séville. Tu me demandes quel est mon plus beau voyage et je vois des volcans et je vois des glaciers : je passerai mon été sur une terre de feu et de glace. Tu me demandes quel est mon plus beau voyage et je m’imagine déjà dans la savane africaine, et je me vois les deux pieds dans l’eau cristalline […]

Lire plus
Doutes immobiles

Doutes immobiles

6

Le soleil brillait hier mais je ne l’ai pas vu. Je suis restée enfermée dans l’ombre de mes « il faut que », sans envie. Tu sais, je crois que je ne suis vivante qu’ailleurs. Je suis le témoin impuissant de ces heures qui passent en n’apportant ni découverte, ni émerveillement, ni dépassement. Il faut que je fasse tant de choses et je n’y arrive pas. Je ne sais plus que faire par passion. Le reste m’ennuie. Enfant gâtée par le bonheur que je touche si régulièrement, je n’aime pas faire ce qui m’ennuie. Alors j’attends, je me traîne jusqu’au prochain départ. […]

Lire plus
La route en réponse à la haine

La route en réponse à la haine

9

Wolfgang, J’aime éperdument les jours de départ. Les quelques heures qui précèdent un voyage sont celles que je préfère. L’excitation face à l’inconnu, l’impatience de le rencontrer, le bonheur anticipé de la découverte, l’appréhension avant une prise de risques… c’est ce cocktail qui me fait me sentir vivante, au point d’en sautiller dans tous les sens dans mon salon. Mercredi était un jour de départ. La route me tendait les bras. Pourtant, l’excitation n’était pas là. Mon réveil sonne à 6h30. Qu’importe les yeux qui collent encore, mon premier réflexe est de regarder les résultats des élections américaines. Je lis trois fois la […]

Lire plus
Longue vie à toi, Christiania

Longue vie à toi, Christiania

3

Christiania, Je fais ta connaissance accompagnée de Léo, avec qui je voyage, et de Ian, qui vit à Copenhague. Alors que nous posons nos vélos à l’entrée, tu t’introduis en nous présentant quelques interdits. Nous n’avons pas le droit de consommer de drogues dures, nous n’avons pas le droit de courir et nous n’avons pas le droit de te photographier. Ces interdits visent à préserver ta liberté. Tu t’es auto-proclamée « Ville libre de Christiania ». Crois-moi, je n’ai aucune envie de prendre la liberté de transgresser tes interdits. Je cache donc mon appareil photo et range ma cocaïne (c’est une blague, […]

Lire plus
Résiste Berlin

Résiste Berlin

5

Edmund, Mon sac de rando posé sur tes sièges en cuir, je retrouve la chaleur et le confort, après près d’une heure à tendre un pouce rougi par le froid. Les paysages gris défilent à plus de 200 kilomètres par heure jusqu’à Berlin. Berlin, c’est chez toi. Tu l’as connu avec et sans le mur. Tu nous racontes. Tu as toujours vécu à l’Ouest. « Vous savez, on sent toujours beaucoup la scission. L’Est et l’Ouest sont très différents. Les gens ne se parlent pas vraiment. » Pour autant, tu connais la partie orientale et tu sais l’apprécier. Tu prends un plaisir […]

Lire plus
Leçons d’alchimie

Leçons d’alchimie

3

Santiago, Je viens de découvrir ton histoire dans le livre « L’Alchimiste ». Je t’écris aujourd’hui car elle me reste en tête. Je tire plusieurs leçons de ton histoire que je vais prendre soin d’appliquer à la mienne. Je t’entends d’ici me dire, comme t’avait répondu l’Alchimiste : « Je ne fais que te rappeler ce que tu sais déjà. ». Peut-être, mais ça fait du bien de l’écrire. Tu m’as appris qu’il ne faut pas faire le choix du confort. Quand quelqu’un prend une décision, il se plonge en fait dans un courant impétueux qui l’emporte vers une destination qu’il n’a jamais entrevue, même […]

Lire plus
Ma bucket list : je projette de ne plus rêver

Ma bucket list : je projette de ne plus rêver

13

Et si, la meilleure façon de connaître quelqu’un était de connaître ses rêves ? Quoi de plus intime finalement ? Aujourd’hui, je me livre à toi, je te parle de ce qui me fait rêver. Je me sens comme nue en publiant cette lettre. Mais c’est peut-être bien comme ça qu’on est le plus à l’aise, non ? Plus je l’écris, plus je le trouve vulgaire ce mot « rêve ». Il est frère d’ »impossible ». Non, je ne ferai pas une liste de mes rêves. Je te présente ici une liste de mes projets. Une liste de mes objectifs. Il y en […]

Lire plus

Page suivante »

Page suivante »