Blog voyage épistolaire
Visiter Essaouira Maroc
À toi mon ami, toi qui cours tous les jours, arrête-toi à Essaouira.

Ne t’y arrête pas lors d’une journée alors que tu visites la bouillonnante Marrakech. Ce serait courir encore. Arrête-toi à Essaouira plusieurs jours. Restes-y. Profite. Vis au rythme de son port. Essaouira se ressent plus qu’elle ne se visite.

Je connaissais du Maroc – peut-être comme toi – la ville de Marrakech. En allant à Essaouira, je m’attendais à retrouver un peu de l’ambiance de la ville rouge. Mais elles sont si différentes… J’ai adoré Marrakech et toute la vie qui s’y agite. C’était un merveilleux premier pas sur le continent africain. Mais Essaouira fait du bien. Laisse-lui le temps de te faire du bien aussi.

Essaouira a le goût de thé. Si je ne devais te partager qu’une image de cette ville, ce serait celle-ci : je suis assise à l’extérieur d’un petit café. Le soleil de décembre est doux. Je bois un thé parfumé et bien sucré. Quelques pâtisseries marocaines à grignoter. Comment y résister ? Je suis en merveilleuse compagnie. Avec Léo, bien sûr, et avec des personnes rencontrées ici. Des voyageurs ou des locaux. L’ambiance est bonne, j’ai l’impression de retrouver des amis de longue date. Un chat sur les genoux et les mouettes qui remuent l’air iodé de leurs battements d’ailes énergiques complètent le tableau. Oui, Essaouira a le goût de thé. C’est une invitation à t’asseoir là, à prendre le temps, à savourer le moment… et puis c’est tout. Le reste n’a plus besoin d’exister.

Au cœur des remparts, Essaouira c’est une rue principale animée et tout un labyrinthe de petites rues tout autour. Prend le temps de t’y perdre. Marches-y au hasard d’une couleur qui attire ton œil, d’une porte bien décorée, d’un chat que tu suis. Rentre dans les petites boutiques qui sentent tour à tour le bois, le cuir, les épices ou l’huile d’argan. Arrête-toi au marché aux poissons, tu pourras en choisir un et demander à ce qu’il soit grillé ici. Goûte les fruits de tous ces étals colorés. Assied-toi et prend donc un thé. Prend le temps de discuter avec les commerçants. Non, ils ne sont pas là pour te vendre quelque chose à tout prix. Arrête-toi.

Puis, suis les mouettes à l’extérieur des remparts. Elles vont au port. Le port d’Essaouira est le cœur battant de la ville. Les chats attendent les pêcheurs qui rentrent au port. Les mouettes sont en fête. On retrouve là un peu de brouhaha, mais rien qui ne t’invite à t’arrêter encore, manger une huître, un oursin, laisser aller tes pensées au rythme des vagues de l’océan.

Et si tu veux t’offrir le temps d’un face-à-face avec le grand bleu, rend-toi sur l’une des plages autour de la ville. Il y a des chances pour que tu y sois seul. Si tu sais surfer, prend le temps de le faire Oui, même en décembre. Pour ma part, c’est ici que j’ai surfé mes toutes premières vagues. Nous étions seuls, face au château fait de sable qui a inspiré la superbe chanson de Jimi Hendrix.

Arrête-toi à Essaouira.

Je t’envoie de bons baisers de cette belle ville où j’aurais aimé rester plus longtemps. Je reviendrai.

Je t’embrasse.

Léa
Visiter Essaouira Maroc
Visiter Essaouira Maroc

Tu aimeras aussi lire :

Cet article a 1 commentaire

  1. Je n’y ai passé qu’une journée, et tu me donnes envie de revenir y dormir… magnifique cité portuaire.

Laisser un commentaire

Fermer le menu