Blog voyage épistolaire
Lever de soleil Nong Khiaw Laos
Je t’écris la tête encore dans les nuages.

Hier matin, je suis montée dans un bus pour Nong Khiaw, un village au Nord du Laos. J’ai beaucoup hésité avant d’y aller. Je devais y passer quatre jours mais les différents aléas du voyage ont fait que je n’étais disponible que pour une journée sur place finalement. Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Mais c’était l’une des étapes qui me tenait le plus à cœur lors de ce voyage. Me voilà partie.

Quatre heures de bus sur des routes de montagne plus tard, j’arrive à Nong Khiaw. C’est un petit village traversé par la rivière Nam Ou. Il ne se compose que d’une rue principale et nombre de ses habitations sont construites en bois sur des pilotis.

Petite déception cependant, le village est beaucoup plus touristique que ce à quoi je m’attendais. Il y a un autre village un peu plus loin, Muang Ngoi Neua. Il n’est accessible qu’en bateau. C’est là que je souhaitais rester. Peut-être celui-ci correspondait-il à mes attentes ? Tant pis, ce sera pour une prochaine fois. Mais si j’ai fait toutes ces heures de bus, c’est qu’une chose me tenait encore à cœur : voir le lever de soleil depuis les hauteurs de Nong Khiaw.

Ce matin, mon réveil sonne à 3h. Après quelques négociations avec moi-même, j’ai équipé ma lampe frontale et me suis lancée. À l’entrée du sentier, un panneau prévient qu’il reste pas mal de bombes qui n’ont pas explosé dans le secteur. Ok… C’est la première fois que je fais une randonnée de nuit. Je suis seule dans la jungle et tous les bruits me semblent suspects. Je me sens observée. C’est assez dérangeant comme sensation. Ça grimpe fort. Je suis déjà en nage. Et dire que j’avais hésité à prendre une veste. Je me maudits sur toute la montée. Mais quelle idée j’ai eu ? Se lever à 3h, se faire que de la montée. Et puis il fait chaud. Et puis je n’y vois rien. Et puis il y a plein de bestioles. Et puis…

Et puis le ciel s’éclaircit. J’ai atteint le sommet après presque deux heures de grimpette. Devant moi, une mer de nuages. Je suis arrivée avant le soleil. Peu de temps après, Kim et Quentin arrivent aussi au sommet. Je leur avais parlé de cette marche hier dans le bus, je suis contente de voir qu’ils se sont laissés tenter par un réveil matinal aussi. Nous discutons de tout et de rien en contemplant le paysage. La vue est incroyable. Des bouts de montagnes vertes dépassent de la brume pour pointer vers un ciel tour à tour rose et doré. Ça valait les heures de bus. Ça valait le réveil nocturne. Ça valait mes courbatures de demain. Je le referai. Et la prochaine fois, je montrai la veille pour dormir au sommet. C’est tellement beau.

Nous restons une heure et demi à admirer la lumière changer. C’est tellement magique. J’en oublie presque de faire des photos. Il est déjà l’heure de redescendre. Je tombe plusieurs fois sur le chemin du retour. Je découvre à la lumière du jour toutes ces bestioles que je ne pouvais voir à l’aller. Serpent et scolopendre compris. Un petit déjeuner généreux et il est déjà temps de reprendre le bus pour une dernière soirée à Luang Prabang.

La fin du voyage se fait sentir.

Je t’embrasse.

Léa

Lever de soleil Nong Khiaw Laos

Ma carte postale vidéo du Laos

Tu aimeras aussi lire :

Cet article a 2 commentaires

  1. Wow bravo ! Je ne pense pas que j’aurai eu le courage de faire ça toute seule! Ça devait être magique.

    1. Merci beaucoup ! A vrai dire, je ne faisais pas la maline pendant la montée, mais c’est tellement vite oublié avec cette vue. Oui, magique !

Laisser un commentaire

Fermer le menu