Blog voyage épistolaire
Visiter Malte

Mon juju,

Et voilà que je te retrouve blessé à mon retour de Malte. Je suis triste de te savoir mal au point à cause d’un bête accident-pas-de-chance. Quand je t’avais appris que je partais sur l’île méditerranéenne, tu avais hésité à prendre des billets également. Finalement, tu aurais peut-être dû. Quand tu seras rétabli, il faudra que tu y ailles avec Vanessa. Je suis absolument certaine que Malte vous plaira à tous les deux.

Malte se compose de deux îles. L’île principale et une autre, plus petite, au Nord : Gozo. Je vais d’abord te parler de Malte.

Visiter Malte
La Valette

La capitale est la Valette. Tu y passeras régulièrement, tous les bus partent de là. Profite de l’un de tes passages pour manger une ftira, la pizza locale, chez Nenu, the artisan baker. Un à deux jours te suffiront à visiter la ville. Si tu as plus de temps, il peut être intéressant de te faire un musée : l’histoire de ce pays est si riche ! Ce que j’ai préféré à la Valette, sont l’upper et le lower Barrakka gardens qui offrent de chouettes panoramas sur les trois cités en face. Aux pieds du lower Barrakka garden, tu découvriras quelques cabanes de pêcheurs qui profitent d’une vue tout aussi belle mais plus intime des trois cités.

 

Visiter Malte
L’upper Barrakka garden

Visiter Malte

Si tu veux faire un tour aux trois cités d’ailleurs, tu devras prendre un bateau depuis la Valette. Je pense que tu préféreras ces dernières, de vieilles villes fortifiées, à la Valette, plus animée.

En parlant de vieilles villes fortifiées, il faudra également que tu fasses un tour à M’dina, l’ancienne capitale. C’est en fait une toute petite petite ville. Elle est surnommée « la ville silencieuse ». Pour profiter de son calme, il faudra que tu y ailles en matinée ou fin de journée.

Toutes ces villes ont beaucoup de charme, je trouve. Le soleil sublime les pierres dorées avec lesquelles sont construites la plupart des battisses. Des balcons couverts en bois sont peints de couleurs vives et fleurissent sur des façades d’or. Tu aimeras te perdre dans toutes ces ruelles qui sentent bon la Méditerranée. Tu aimeras rentrer au hasard dans une de ces immenses églises qui dessinent la silhouette de Malte. Tu aimeras manger des pastizzi sur le pouce ou acheter un fruit chez un des ces marchands ambulants qui déplacent leur petite épicerie dans une camionnette.

Visiter Malte
Senglea, l’une des trois cités

Quand tu auras fait le plein de vieilles pierres et de culture, un coup de bus te permettra de rejoindre une nature de cartes postales. À l’Ouest de Malte, tu trouveras les falaises de Dingli. J’y suis allée mais je n’ai pas vu grand chose à cause d’un épais brouillard. Alors, quand tu y seras, n’oublie pas de m’envoyer une photo de la vue dégagée. Je suis absolument certaine que c’est incroyable. C’était déjà très beau plongé dans les nuages.

Visiter Malte
Les falaises de Dingli

Et enfin, il faut absolument que tu fasses la côte Sud à pieds. La randonnée nous a été conseillée par un maltais qui aime tout particulièrement cette marche. Je comprends pourquoi. Tu pars de Marsaskala, jolie petite ville de bord de mer, et tu marches jusqu’à Marsaxlokk, un port de pêcheurs bourré de charme. Suivre la côte réserve quelques surprises et nombre de paysages qui passent du vert au bleu turquoise, de la roche aux champs. Sur ton chemin, se trouvera la Saint Peter’s pool. La roche ici, a formé une piscine naturelle, des plages que l’on grave de toutes sortes de noms et de messages, et des plongeoirs.

Visiter Malte
Saint Peter’s pool
Visiter Malte
Les plages gravées de Saint Peter’s pool

Hors saison, nous y étions presque seuls. Lorsque le soleil frappe plus fort, je suis prête à parier que les maltais s’empressent de profiter de ces rares « plages » du pays. Oui, je mets « plages » entre guillemets, car tu imagines bien qu’en étant avec Léo qui n’a pour références que les plages paradisiaques antillaises, il est resté assez sceptique face à cette roche omniprésente qui porte le même nom.

Visiter Malte
Léo médite à la notion maltaise de « plage »

Mais ça me semble pas si mal, qu’en penses-tu ? Malte n’est pas une destination balnéaire. Sa richesse se trouve ailleurs. Ça la protège peut-être de l’effet Ibiza.

Pour l’anecdote, plus loin, sur le chemin entre Saint Peter’s pool et Marsaxlokk, nous avons fait la rencontre d’un vieil homme qui vivait seul dans sa cabane de chasseur. Mais quel personnage ! Il nous a invité à prendre un thé et à manger des toasts. Cette pause inattendue au milieu de nulle part, était aussi agréable que drôle. Et puis il s’est mis à parler de politique. Je crains qu’un tel isolement n’aide pas vraiment à l’ouverture d’esprit…

Visiter Malte
Léo et Moïse

Bref, après avoir quitté la cabane de Moïse (enfin, c’est ce que nous avons compris lorsqu’il s’est présenté), Marsaxlokk n’était plus très loin.

Marasaxlokk (que tu prononceras « Marsachloque » au passage) est donc un joli petit village de pêcheurs observé par des dizaines d’yeux depuis la mer. Ce sont les luzzus, ces bateaux traditionnels aux couleurs vives, qui soutiennent ton regard avec leur paire d’yeux bienveillants.

Le dimanche à Marsaxlokk, a lieu un marché aux poissons. Un rendez-vous que ne manquent ni les locaux, ni les mouettes. Sur les étales qui longent la mer, se côtoient poissons frais, fromages de chèvre poivrés, tomates séchées au soleil, miel sous toutes ses formes, pâtisseries en tout genre et délicats travaux de dentelle.

Visiter Malte
Marsaxlokk, jour de marché aux poissons

Voilà mon juju, j’espère que tu pourras rapidement y aller. Je te réserve le meilleur pour une autre lettre, dans laquelle je te parlerai de Gozo. À elle seule, cette petite île me fera retourner à Malte.

Je t’envoie des bisous qui soignent.

Léa

Tu aimeras aussi lire :

Laisser un commentaire

Fermer le menu