Blog voyage épistolaire
Le plus beau voyage

Caroline,

Tu me demandes quel est mon plus voyage et instinctivement j’ai des saveurs portugaises en bouche. Je pars dans quelques jours parcourir le Portugal en auto-stop. Je sens la chaleur de l’Andalousie sur ma peau : mon pouce me guidera jusqu’à Séville. Tu me demandes quel est mon plus beau voyage et je vois des volcans et je vois des glaciers : je passerai mon été sur une terre de feu et de glace. Tu me demandes quel est mon plus beau voyage et je m’imagine déjà dans la savane africaine, et je me vois les deux pieds dans l’eau cristalline d’une île tropicale. Je compte les jours qui me séparent encore du mois d’octobre.

Caroline, mon plus beau voyage, c’est le prochain.

Mon plus beau voyage, c’est ce prochain paysage qui saura m’émerveiller. Il sera enrichit du souvenir de cette belle rencontre faite sur la route pour y aller ; celle qui me donnera envie d’écrire une lettre. Mon plus beau voyage, c’est la prochaine fois que je dépasse mes limites, le prochain lever de soleil que je partage avec Léo, la prochaine découverte d’un plat local, la prochaine fois que je me perds dans une ville inconnue, la prochaine soirée que je passe avec des personnes qui m’étaient inconnues quelques heures auparavant…

Mon plus beau voyage, c’est le prochain. C’est celui qui est programmé : il existe déjà. Je sais quand je pars, j’ai une idée, même floue, de mon parcours, et je sais aussi qu’il changera. Je lis des pages et des pages qui me racontent cette destination que je m’apprête à découvrir ; je la connais déjà. Ce voyage fait partie de mon quotidien, j’y pense chaque jour qui m’en sépare, un œil sur le compte à rebours. Je prends beaucoup de plaisir à le rêver, à l’organiser et je prends bien soin de laisser une belle place à la surprise. Quelle drôle de dualité : j’aime autant préparer un voyage que me laisser surprendre par celui-ci. J’aime autant me plonger dans les cartes, les guides, les blogs et prendre le temps de me perdre en arrivant sur place. Le voyage commence pour moi, là où l’idée de voyager naît.

Mon plus beau voyage, c’est le prochain. C’est celui dont je rêve depuis des années. Je n’ai pas de billet d’avion, je ne sais pas quand j’irai. Mais je l’ai inscrit dans ma bucket list et, une chose est sûre : j’irai. Alors je lis. Je suis prête à commencer à le préparer. Ce sera le voyage en transsibérien et transmongol de Moscou à Pékin (l’été prochain ?). Ce sera une année de vie à l’autre bout du monde. Ce sera des mois passés à explorer l’Asie avec mon seul sac à dos. Ce sera ces années dans un van de l’Alaska à Ushuaïa. Ce sera la Turquie, l’Iran, la Jordanie, le Kirghizistan. Ce sera la Namibie, l’Afrique du Sud, Madagascar. Ce sera la Norvège, le Groenland. Ce sera mon départ pour une vie nomade.

C’est ce prochain voyage qui me fait me lever chaque matin. Si je travaille, ce n’est pas pour m’enrichir ou m’offrir une vie de luxe. Ce n’est pas pour faire du shopping ou m’offrir des vacances dans un bel hôtel. Si je travaille tous les jours, c’est pour gagner ma liberté. Et celle-ci est sur la route vers mon prochain voyage. Oui, il sera beau. Le plus beau. Et il y en aura toujours un prochain car le monde est vaste et que je ne peux pas rester là.

Pourtant, j’aime éperdument les pays que j’ai déjà parcourus. Tous ces voyages préparés qui ont vu le jour. Tous ces rêves réalisés. Toutes ces premières fois qui ont le si précieux goût de l’unique. Je me plonge volontiers dans les photos et dans les notes de voyages passés. Je repense à un lieu. Je repense à une rencontre. Certaines sont inégalables. Je pourrais voyager toute une vie sans faire pâlir ces souvenirs. Chaque voyage a son identité et a su participer à la construction de ma personne. Et souvent me prend l’envie de retourner dans un lieu que je connais, de marcher dans mes souvenirs, d’en créer de nouveaux dans cet endroit que j’ai aimé.

Et en attendant mon prochain voyage, je t’embrasse.

Léa

Lettre rédigée pour Caroline, du blog Le monde dans ma valise, pour le carnaval d’articles « Mon plus beau voyage ».

Tu aimeras aussi lire :

Cet article a 12 commentaires

  1. Grâce à Caroline, je découvre ton blog. Il est superbe ! Tes photos sont belles, tes expériences enrichissantes mais surtout, tu as une plume intelligente. Tu écris vraiment très bien et j’y suis sensible. Du coup, je m’inscris car j’aurai plaisir à te suivre.

    1. Merci beaucoup Laure pour ces beaux compliments. (:

  2. Elle est tellement vraie cette lettre ! J’ai exactement la même philosophie que toi. Je m’émerveille toujours du prochain voyage autant que les précédents ravissent mes souvenirs.
    Mais le prochain, il a un goût particulier : celui de l’excitation fantasmée ! Je te souhaite donc le meilleur prochain voyage !

    1. Merci Corinne !

      Je te souhaite également le plus beau prochain voyage et j’ai l’impression que c’est bien parti pour l’être (j’ai hâte de savoir !).

  3. Merci Léa pour ta participation. J’aime beaucoup ton écriture, tu nous transporte.

  4. Je pense pareil 🙂
    Séville tu vas kiffer, je l’ai découverte récemment et je suis tombée amoureuse !

    1. C’était un peu tendu de le caler dans le séjour mais j’en rêvais depuis trop longtemps ! J’ai trop hâte ! (:

  5. « Un rêve de beignet c’est un rêve de beignet mais un rêve de voyage, c’est déjà un voyage ! »
    Tu résumes très bien la chose 😉
    Au plaisir de lire tes prochains articles.

    1. J’aime beaucoup cette citation. (: Je crois que je vais en user aussi maintenant. 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu